Mondoblog et Antananarivo 2016, j’y étais aussi : 2e partie

village de la francophonieEntrée du village de la francophonie Antananarivo 2016

Quand j’ai reçu l’invitation de Mondoblog me demandant de me rendre à Tana en novembre, je ne savais pas vraiment ce qui m’y attendait. À la descente de l’avion, une multitude de questions me trottaient dans la tête. C’était une série de questions commençant par « comment » : comment va se passer mon séjour ? Comment va se passer cette formation ? Etc. Cela d’autant plus que c’était pour moi la première fois que je quittais mon pays, la Côte d’Ivoire, pour aller si loin. Dans le bus, de l’aéroport à l’hôtel, j’ai pu me faire une idée de l’ambiance qui m’attendait durant ces neuf jours que j’aurais à passer sur le sol malgache.

bus en route pour le village de la francophonie

Mondoblog saison 5: ambiance dans le bus, ph. georgeskouame

Durant le séjour, à l‘hôtel, on pouvait dire que c’était vraiment la convivialité qui animait tout le groupe. Les interventions de Guillaume du Togo et aussi de Sonia de la Côte d’Ivoire animaient le groupe. Dans les deux bus qui nous conduisaient chaque jour au village de la francophonie, celui où se trouvaient Sonia et Guillaume était le plus animé. Cela dit, certains préféraient savoir dans quel bus montait Sonia pour décider du bus dans lequel il allait monter. Ainsi, ceux qui voulaient un peu de tranquillité ne montaient pas dans le même bus qu’elle et « son groupe ». Voir cela me faisait sourire.

Aussi, Georges Attino mon homonyme qui voulait parler le malagasy, enregistrait les mots dans son téléphone, les répétait constamment et le voir les dire aux Malgaches qu’il voyait était fascinant. Il a réussi par ce procédé à avoir un vocabulaire assez riche et se plaisait à dire à chaque fois « salama » : bonjour en malgache.

L’accent assez particulier des Togolais et des Camerounais nous faisait parfois sourire.

Fabrice Nouanga

Fabrice Nouanga dans un moment d’explication de règles de grammaire française, ph. georgeskouame

Le cours de français qu’a fait Fabrice, que nous avons appelé el professor, pour préciser des règles de grammaire de la langue française a été très enrichissant tout comme celui de Fatso et de Fabien sur le blogging.

Les moments de petit-déjeuner, de déjeuner et de diner étaient des moments de discussion et de causerie. Les mets dans leur ensemble étaient appréciés et la récurrence de la viande de zébu nous faisait quelquefois marrer au point où j’ai dit à Jean de Paul et Issouf (alias Iss Bill Bcc) que nous sommes devenus des « zébuvores ». C’est vraiment marrant tout ça.

Nous avons, dans les première heure de la formation, reçu la visite du Président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina et Michaëlle Jean Secrétaire générale de la Francophonie.

Président malgache et la secrétaire générale de la francophonie avec les mondoblogueurs

Visite du président malgache Hery Rajaonarimampianina et Michaël Jean Secrétaire générale de la francophonie Michaël Jean, ph. georgeskouame

la secrétaire de la francophonie avec les mondoblogueurs

Mondoblog saison 5: la secrétaire de la francophonie et les mondoblogueurs, ph. mondoblog

selfie mondoblogueurs François Hollande

Selfie avec des mondoblogueurs avec le président François Hollande, ph. mondoblog

Aussi, avant de quitter Antananarivo, nous avons eu le privilège de voir le président François Hollande. Il a répondu à des questions des mondoblogueurs et comme pour lui dire merci d’être passé nous voir, Samantha Tracy, mondoblogueuse, lui a gratifié d’un slam qui a été très bien apprécié et le président a terminé sa visite en nous permettant de faire un selfie avec lui. Ce moment fut l’un des plus agréables que nous avons vécu à Antananarivo.

Mondoblog a réussi à réunir en un même lieu des personnes qui ne se connaissaient pas pour la majorité d’entre elles et faire naître entre tous un lien filial. Les pays rassemblés par l’équipe de l’Atelier des Médias sont : Belgique, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Cameroun, France, Guinée, Haïti, Madagascar, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, etc.  Je mets “etc.” pour ne pas risquer d’oublier quelqu’un. Il y avait en un mot un bon monde. On ne peut que dire bravo à cette équipe qui a réussi l’exploit de les réunir à Antananarivo.

difficile séparation des mondoblogueurs

Mondoblog saison 5: les moments de se dire au revoir, ph. georgeskouame

Les au revoir qui ont été très émouvants témoignent, en effet, du degré d’attachement qui a pu se créer en si peu de temps.

Atelier des médias

Équipe de formateurs mondoblog saison 5, ph. georgeskouame

Simon, Manon, Julien et les autres, vous avez assuré et c’est super. Durant ces neuf jours, chacun des mondoblogueuses et mondoblogueurs a pu se sentir bien encadré et prendre connaissance de certaines techniques du blogging. Chacun a pu rentrer chez lui et reprendre sa vie qu’il a laissé en ayant encore vivace à l’esprit les souvenirs encore tout chauds de Tana. Ah ! Antananarivo ! Quand pourrais-je encore te revoir ? Bientôt je l’espère, bientôt !

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *