Amour du pouvoir en Afrique: gangrène de la démocratie

présidents africainsPrésidents africains, ph. afrique.latribune.fr

Depuis que le vent de la démocratie a soufflé sur le continent africain en particulier dans les années 90, l’on a pensé voir disparaître la confiscation du pouvoir politique d’État par une personne ou un groupe de personnes, la fin du règne des Pères fondateurs et voir enfin prendre naissance l’alternance politique. Mais hélas ! Les fervents défenseurs de la démocratie ont très vite compris que la démocratie n’avait pas vraiment pris naissance en Afrique. Ou du moins, cette forme de démocratie n’était pas encore la démocratie appliquée avec toutes les règles de l’art.

 

fauteuil présidentiel

Pouvoir politique: fauteuil à titre illustratif pour désigner le fauteuil présidentiel, ph. tajane.mondoblog.org

Le jeu démocratique demande que certains principes soient respectés. Mais en Afrique, les règles du jeu sont parfois dictées par un groupe armé ou une personne. Cela dit, les moments d’élection sont le théâtre de vives tensions. Pour certains, il y a démocratie quand ils ont été élus aux élections ou que leur candidat est déclaré élu.

Ces genres de situation sont monnaies courantes en Afrique et les violences postélectorales qui s’en suivent occasionnent la mort de civils innocents. Cela est bien dommage, mais ce triste schéma semble être collé à la peau de l’Afrique. Aujourd’hui, Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir alors qu’il a, selon les résultats obtenus, perdu les élections au profit de son adversaire Adama Barrow. Ce qu’il faut comprendre aussi est que bien qu’il a réussi à tromper tout le monde en feignant de reconnaître sa défaite aux élections, Yahya Jammeh reste fidèle à sa logique : utiliser la force pour se maintenir au pouvoir. Pour les chefs d’État de sa trempe, il semble qu’il n’existe aucune vie hors du pouvoir d’État.

Pour ce faire, bon nombre parmi eux sont prêts à tripatouiller la constitution en y extirpant les articles qu’ils jugent toxiques et en y insérant d’autres de sorte à avoir une constitution taillée sur mesure. D’autres par contre demandent au peuple de voter une nouvelle constitution au referendum en s’arrangeant à ce que le « oui » l’emporte. Il est clair que ce genre de fait n’est plus accepté aussi facilement par le peuple.

Blaise Compaoré

Ex président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, ph. rfi.fr

C’est ainsi que certains comme Blaise Compaoré après 27 ans de pouvoir à la suite d’un coup d’État (15 octobre 1987 et 31 octobre 2014) en a fait les frais en voulant toucher au texte pour rester au pouvoir. Il a été chassé du pouvoir à la suite d’un soulèvement populaire.

Aujourd’hui, certains chefs d’État battent le record de longévité au pouvoir. Ils sont loin de vouloir prendre leur retraite politique. C’est à croire qu’ils se sentent auréolés d’une mission, celui de diriger leur peuple, de les conduire au développement. À leurs yeux, ils sont les seuls aptes à diriger. Pour amener l’ensemble de la population à adhérer à leur vision, ils avancent des slogans comme « émergence » pour montrer au peuple qu’ils se soucient bien d’eux.

Joseph Kabila,Président de la République Démocratique du Congo

S. E. M. Joseph Kabila,, Président de la République Démocratique du Congo, ph. egokalumba.unblog.fr

D’ailleurs, en République démocratique du Congo, Joseph Kabila, qui selon la constitution, a vu son mandat se terminer, semble ne pas être pressé de partir du pouvoir.

Le berceau de l’humanité n’a pas encore fini avec les hommes forts. Sur ce continent, les institutions n’ont pas le pouvoir qu’il faut pour mener à bien le jeu politique. Le culte de la personnalité n’en finit pas et les présidents ont trop de pouvoir pour diriger. Du coup, beaucoup parmi eux semblent être indéboulonnables. Sur ce continent, alors qu’on parle de démocratie, d’alternance politique, l’on recense les présidents encore en exercice qui battent le record de longévité au pouvoir. De Teodoro Obieng Nguema à Yahya Jammeh en passant par Robert Mugabé, la longévité de ces présidents africains accros au pouvoir n’est plus à démontrer.

À cet effet, parmi ces présidents il y a d’abord ceux qui sont aux affaires depuis plus de 30 ans. Ce sont :

Teodoro Obieng Nguema

S. E. M. Teodoro Obieng Nguema Président de la Guinée Equatoriale

le président Teodoro Obieng Nguema de la guinée-Equatoriale. Il arrive au pouvoir le 3 août 1979 lors d’un coup d’État. Il est le plus ancien au poste avec 37 ans de règne.

Edouardo Dos Santos Président de l'Agolaa

S. E. M. Edouardo Dos Santos, Président de l’Angola, ph. itele.fr

Il est suivi de prêt par son homologue angolais José Edouardo Dos Santos qui vient au pouvoir le 21 septembre 1979. Après 37 de pouvoir, il vient de renoncer à un nouveau mandat. Le moment de prendre sa retraite semble-t-il, vient de sonner.

Robert Mugabe,

S. E. M. Robert Mugabe, Président du Zimbabwe, ph. lefigaro.fr

À 92 ans, Robert Mugabe est le président en exercice le plus âgé au monde. Il totalise 36 ans de pouvoir. Il a été premier ministre du Zimbabwe alors véritable pouvoir exécutif en 1980. Il est élu président en avril 1987, titre alors honorifique qu’il fusionne avec la primature.

Président Paul Biya du Cameroun

S. E. M. Paul Biya, Président du Cameroun, ph. afn360.com

Quant à Paul Biya, du Cameroun il fait ses 34 ans de pouvoir.

Dénis Sassou Ngeusso, Président du Congo

S. E. M. Dénis Sassou-Nguesso, Président du Congo, ph. negronews.fr

Le Congolais Dénis Sassou-Nguesso cumule 32 ans : président de 1979 à 1992, puis de 1997 à aujourd’hui. Il bénéficie d’une nouvelle constitution qui lui permet de briguer un autre mandat.

Yoweri Museveni, Président de l'Ouganda

S. E. M. Yoweri Museveni, Président de l’Ouganda, ph. itele.fr

L’Ougandais Yoweri Museveni accède au pouvoir en janvier 1986. Il a été réélu en février 2016 pour son cinquième mandat.

le roi Mswati du Swaziland

Mswati III, roi du Swaziland, ph. fr.wikipedia.org

Le roi Mswati III du Swaziland dirige la dernière monarchie d’Afrique, 30 ans de règne.

À côté de ceux-là, se trouvent ceux qui comptabilisent plus de 20 ans de pouvoirs :

Omar El Bechir, Président du Soudan

S. E. M. Omar El Bechir, Président du Soudan, ph. imatin.net

Omar El-Béchir du Soudan, en poste depuis juin 1989 donc 27 ans de règne.

Idriss Deby Itno, Président du Tchad

S. E. M. Idriss Deby Itno, Président du Tchad, ph. imatin.net

Après lui vient son homologue tchadien Idriss Deby Itno avec 26 ans de pouvoir.

Isaias Afwerki, Président de l'Erythrée

S. E. M. Isaias Afwerki, Président de l’Erythrée, ph. ici.radio-canada.ca

Isaias Afwerki de l’Érythrée dirige le pays depuis 1993. Il fait 23 ans de règne.

Yahya Jammeh, Président de la Gambie

S. E. M. Yahya Jammeh, Président de la Gambie, ph. dakarmidi.net

Vient par la suite Yahya Jammeh qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps parce qu’il refuse de quitter le pouvoir alors qu’il a été battu aux élections, prétextant de graves irrégularités. Il est venu au pouvoir à la suite d’un coup d’État en juillet 1994, à son compteur il est marqué 22 ans de règne.

L’on peut aussi dire que le record de longévité jamais enregistré en Afrique revient à l’empereur Haïlé Sélassié d’Éthiopie : 44 ans de règne. Il a été destitué en 1974, Mouammar Kadhafi de la Libye a gouverné son pays pendant 42 ans. Il fut tué le 20 octobre 2011. Omar Bongo Ondimba le Gabonais décédé en 2009 comptabilise 41 ans de pouvoir. L’on peut aussi ajouter pou finir Félix Houphouët Boigny qui dirige la Côte d’Ivoire depuis son accession à l’indépendance 7 août 1960 jusqu’au 7 décembre 1993 l’année de sa mort. Il a fait en tout 33 ans de pouvoirs.

À travers ce qui vient d’être cité, l’on perçoit clairement que le continent africain a du mal à se détacher de « ses hommes forts » au profit d’institutions fortes. Le danger est aussi que ces doyens au pouvoir peuvent inspirer plus d’un à s’accrocher au pouvoir, à diriger le pays en maître. L’on espère que viendra le moment ou la démocratie cessera d’être un luxe pour l’Afrique pour enfin devenir une évidence.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *