Francophonie : aperçu d’une institution

drapeau de la francophonie, ph. francophonie.ch
La densité des pays francophones dans le monde, ph. francophonie.org

La densité des pays francophones dans le monde, ph. francophonie.org

La francophonie désigne l’ensemble des personnes et des États qui partagent le français et l’utilisent comme langue de première socialisation, langue d’usage, langue administrative, langue d’enseignement ou langue choisie. Elle est considérée comme une institution internationale.

  • Origine du terme de francophonie

logo de l'OIF, ph. francophonie.org

logo de l’OIF, ph. francophonie.org

Le terme de francophonie est utilisé par des géographes dès 1880 de façon descriptive. Mais il faut souligner qu’il a été inventé par Onésime Reclus (1837-1916) à travers ses propos : « Nous mettons aussi de côté quatre grands pays, le Sénégal, le Gabon, la Cochinchine, le Cambodge dont l’avenir au point de vue « francophone » est encore très douteux sauf peut-être pour le Sénégal ». Il faudra attendre jusqu’après la seconde guerre mondiale avec l’apparition de la revue Esprit en 1962 pour que se développe une « conscience francophone ». Le mot francophonie entrait alors pour la première fois dans Le Petit Larousse en 1962 et caractérise la « collectivité constituée par les peuples parlant le français ». Léopold Sédar Senghor est celui qui a popularisé ce terme. Partant de là, il faudra désormais voir en ce terme la conscience d’avoir en commun une langue et une culture francophones, plus que des décisions officielles ou des données objectives. La francophonie est à ce titre une communauté d’intérêts. Des peuples d’origine divers fédérés dans un idéal culturel et linguistique.

Il convient de préciser que la conscience de la communauté francophone s’est réveillée avec la menace que l’omniprésence de l’anglais et l’influence de la culture anglo-américaine laissaient planer sur les pays qui ont en partage le français au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il était question de protéger ce que la langue française a de spécifique par rapport à l’anglais et souligner ce que l’on pourrait appeler l’« exception culturelle francophone » qui se présente aujourd’hui comme une diversité culturelle.

  • Mais à l’origine, qui a promu l’idée de la francophonie ?

L’idée de francophonie est promue par Léopold Sédar Senghor président du Sénégal, Hamani Diori président du Niger, Habib Bourguiba président de la Tunisie et Norodom Sihanouk chef de l’État du Cambodge.

  • Objectifs et les missions de la francophonie

C’est dans la charte de la francophonie que se trouvent consignés ses objectifs. Il est donc question de :

  1. L’instauration et développement de la démocratie
  2. La prévention, gestion et règlement des conflits, et soutien à l’État de droit et aux droits de l’Homme
  3. L’intensification du dialogue des cultures et des civilisations
  4. Le rapprochement des peuples par leur connaissance mutuelle
  5. Le renforcement de leur solidarité par des actions de coopération multilatérale en vue de favoriser l’essor de leurs économies
  6. La promotion de l’éducation et de la formation

Quant aux missions de la francophonie, elles sont définies dans un cadre stratégique :

  1. Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique
  2. Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme
  3. Appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche
  4. Développer la coopération au service du développement durable

En plus de tout ceci, une attention particulière est accordée aux jeunes et aux femmes, ainsi qu’à l’accès aux TIC.

  • Pays membres de la francophonie

Les pays membres de la francophonie sont :

  1. En Afrique : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Comores, République démocratique du Congo, République du Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, Gabon, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Niger, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Tchad, Togo, Tunisie
  2. En Amérique : Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), Dominique, Haïti, Sainte-Lucie, États-Unis
  3. En Asie : Cambodge, Laos, Liban, Viêt Nam
  4. En Europe : Albanie, Andorre, Arménie, Belgique (Wallonie-Bruxelles), Bulgarie, France, Grèce, Luxembourg, Macédoine, Moldavie, Monaco, Roumanie, Suisse
  5. En Océanie : Vanuatu
  • Nombre des francophones et place du français dans le monde

Aujourd’hui, selon un rapport de l’OIF, il existe 284 millions de personnes parlant français dans le monde. Cela fait du coup du français la 5e langue la plus parlée dans le monde. Aussi, dans le monde beaucoup de personnes apprennent à parler le français. À cet effet, le ministère des Affaires étrangères dénombre 85 millions de personnes dans le monde issues de pays non membres de l’OIF, mais qui apprennent le français durant leurs études et formations dans les établissements de l’Alliance française et les écoles et lycées français sur tous les continents.

  • Francophonie, une institution

Depuis 1970, les francophones peuvent s’appuyer sur un dispositif institutionnel qui se charge de promouvoir la langue française dans le monde et les relations de coopération entre les 80 États et gouvernements membres ou observateurs de l’OIF. Un sommet est alors organisé tous les deux ans. Lors du sommet de Dakar en 2014, Michaëlle Jean a été désignée au poste de secrétaire générale de la francophonie.

L’emblème de la francophonie est un drapeau qui représente un cercle, subdivisé en cinq arcs de cercle de couleurs différentes. Ces arcs de cercle représentent les cinq continents comme le drapeau olympique, avec le même choix de couleurs hormis le noir, remplacé par le violet.

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *