Carburant dans une voiture
Carburant dans une voiture

Carburant dans une voiture

Une grave menace plane sur la population de huit pays africains que sont la Côte d’Ivoire, l’Angola, le Congo Brazzaville, le Bénin, le Mali, la Zambie, le Ghana et le Sénégal. Cette menace est d’ordre environnementale et cela est dû à un certain type de carburant hautement toxique qui polluerait l’environnement de ces pays. La menace est réelle et ce danger de mort a été révélé par une ONG suisse : Public Eye. Alors que la population de ces différents pays, plongée dans l’ignorance la plus totale, se donne la mort à petit feu par l’utilisation de ce carburant, aucune information, aucun mot n’est venu des autorités pour les mettre en garde, encore moins pour expliquer le danger auquel ils sont exposés.

  • Le risque de pollution

carburant-toxique_mondoblog_afrique_georgeskouame(ph. Google)

Public Eye, l’ONG suisse qui a révélé le cas de carburant hautement toxique vendu à huit pays africains avance que ces carburants ne respectent pas les normes européennes. En effet, ces carburants contiennent 200 à 1 000 fois plus de soufre que les carburants vendus en Europe, alors que le soufre est reconnu pour être un polluant très lourd. Et c’est malheureusement au Mali que l’on a enregistré le cas extrême. La limite européenne est de 8 à 10 ppm et dans ces pays africains il faut voir 1500 à 3780 ppm. L’air africain est ainsi fortement pollué et les années à venir, à coup sûr, l’on enregistrera de nombreux décès dus à cette pollution. Sur le banc des accusés nous avons Vitol, Addax & Oryx, et Lynx Énergie, et le tristement célèbre Trafigura. Le dernier cité est bien connu des Ivoiriens. Trafigura s’est permis de déverser il y a 10 ans, c’est-à-dire en septembre 2006, des tonnes de déchets toxiques avec son cargo Probo Koala. Ce qui a occasionné des morts et des victimes qui ont encore les séquelles de cette pollution.

  • Le risque sanitaire

Selon le rapport divulgué, il y a une menace réelle sur l’environnement. Ce sont des tonnes de fumée toxique qui s’échappent des échappements des véhicules à moteur pour polluer ainsi l’air. Ce qui risque de causer des conséquences désastreuses pour la santé. Une chose est sûre, c’est vraiment triste pour l’Afrique. La grande question est celle-ci : est-ce par ignorance, par négligence ou par cupidité que les autorités agissent ?

Il faut, pour ces pays, revoir leur législation qui n’est pas assez rigoureuse en la matière. Le monde a changé et la législative de ces pays aussi devrait s’adapter à ce changement au risque de voir des situations pareilles se répéter et de permettre à certains de s’enrichir. Il faut savoir que la législation de ces pays africains n’a pas émis de règles assez claires pour éviter pareille situation. Ce qui arrive dans ces pays africains est hélas légal. Leur législation ne donne pas de limite quant aux taux d’émissions. Ce qui est vraiment inquiétant c’est de mettre les populations en danger.

Les maladies auxquelles sont exposées les Africains sont les maladies respiratoires telles que l’asthme, la bronchite aussi, le cancer. Une chose est sûre, les jours à venir risquent d’être très sombres pour ces pays africains. La conséquence directe c’est que l’on pourrait enregistrer 31 000 décès par an par exemple en Côte d’Ivoire. Ces pays battront le record de décès rapides dans les années à venir.

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *